Les mesures d’aide à l’enseignement secondaire

Lorsque, au lycée, un élève a des besoins spécifiques, différentes mesures d’aide peuvent lui être proposées. Ces mesures sont adaptées à ses besoins individuels et à ses difficultés d’apprentissage. Elles sont destinées à lui permettre de participer, autant que possible, à l’enseignement régulier.

Quelles mesures existe-t-il ?

Différentes aides sont proposées au lycée pour répondre aux besoins spécifiques de l’élève :

  • L’appui scolaire permet à l’élève d’approfondir individuellement ou en petit groupe certaines matières d’études.
  • L’enseignement en classe assuré par le régent et les autres enseignants est adapté aux spécificités de l’élève en collaboration avec les membres de l’équipe de soutien des élèves à besoins éducatifs spécifiques (ESEB).
  • Le contenu de l’enseignement est adapté pour permettre à l’élève de suivre le rythme scolaire de sa voie de formation.
  • La prise en charge de l’élève par un ou des membres de l’équipe de soutien des élèves à besoins éducatifs spécifiques (ESEB).
  • La réorientation partielle ou totale vers d’autres voies de formation ou des classes spécialisées permet d’adapter le rythme, le contenu et les modalités de l’enseignement aux capacités et aux besoins de l’élève.
  • Les aménagements raisonnables visent à adapter les modalités d’apprentissage et d’évaluation aux besoins de l’élève. Ils lui permettent ainsi d’assimiler plus facilement les matières enseignées et de mieux réussir les épreuves d’évaluation.

En plus de ces mesures qui sont mises en place au sein du lycée fréquenté par l’élève, il existe des mesures issues du niveau national. Il s’agit notamment de l’inscription dans un atelier d’apprentissage spécifique ou de la scolarisation spécialisée dans une classe d’un centre de compétences en psychopédagogie spécialisée ou d’une scolarisation dans une institution scolaire spécialisée à l’étranger.

Qui peut intervenir auprès de l'élève à besoins spécifiques ?

Les premiers interlocuteurs pour l’élève et ses parents sont les enseignants et le régent de la classe. D’autres personnes se tiennent à leur disposition pour mettre en œuvre un suivi adéquat de l’élève concerné, en concertation avec l’élève et ses parents :

Une équipe de soutien des élèves à besoins éducatifs spécifiques (ESEB) fonctionne au sein de chaque lycée. Les membres de l’ESEB soutiennent les élèves afin de favoriser leur bien-être, leur autonomie, leur épanouissement personnel et leur participation à la vie scolaire. Ils conseillent les parents et les enseignants et peuvent assurer eux-mêmes la prise en charge ambulatoire des élèves à besoins éducatifs spécifiques. Sur demande de la commission d’inclusion (CI), ils peuvent établir endéans quatre semaines de période scolaire un diagnostic qui renseigne sur les besoins des élèves en question et les mesures à mettre en œuvre, tenant compte des contributions des parents et des enseignants.

La commission d’inclusion (CI) du lycée a pour mission d’informer les élèves et les parents sur les différentes mesures de prise en charge à proposer et de définir, le cas échéant, les mesures appropriées à offrir à l’élève. Ces mesures sont alors reprises dans le plan de formation individualisé de l’élève qui est adopté de commun accord entre la CI, l’élève et les parents. La CI veille à la mise en œuvre du plan de formation individualisé et évalue annuellement ce dernier pour y intégrer les adaptations jugées nécessaires à assurer le progrès scolaire de l’élève.

La CI peut saisir la Commission des aménagements raisonnables (CAR), pour autant que les parents ou l’élève majeur aient marqué leur accord, si elle estime que l’élève requiert des aménagements raisonnables.

La CI peut aussi assister l’élève et les parents s’ils souhaitent s’adresser à la Commission nationale d’inclusion (CNI). L’élève majeur ou les parents peuvent aussi choisir de s’adresser directement à la CNI.

La Commission des aménagements raisonnables (CAR) définit les aménagements raisonnables qui sont accordés à l’élève pour adapter l’environnement d’apprentissage à ses besoins.

Une demande motivée peut être introduite par la commission d’inclusion du lycée moyennant un dossier et à condition que les parents ou l’élève majeur aient marqué leur accord par écrit. Une demande motivée peut également être introduite par les parents ou l’élève majeur.

À qui peut-on s'adresser ?

Pour plus d’informations spécifiques sur les mesures d’aide disponibles, vous pouvez contacter les personnes ou services suivants :

  • le régent et les autres enseignants du lycée ;
  • l’équipe de soutien des élèves à besoins éducatifs spécifiques (ESEB) du lycée ;
  • la commission d’inclusion (CI) du lycée ;
  • la direction du lycée.

 

Dernière mise à jour