Rentrée scolaire 2022-2023 : Une éducation de qualité pour tous

©MENJE

Le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, a présenté le 13 septembre une rentrée scolaire 2022-2023 sous le signe d’une éducation de qualité pour tous (Gutt Bildung fir jiddereen).

L’innovation et le progrès sont mis en avant dans tous les domaines de l’éducation formelle et non formelle. Pour offrir une éducation de qualité pour tous, de la petite enfance à l'éducation des adultes, tout en tenant compte des évolutions de la société, la modernisation et le développement de l’offre éducative sont poursuivis. Les nouveaux programmes, supports, disciplines et formations répondent aux besoins d’une population scolaire culturellement et socialement diversifiée.

Un paysage éducatif moderne

Le ministre a énuméré quelques-unes des nouveautés en matière de modernisation et de diversification du paysage scolaire :

  • nouvelle section N autour de l’entrepreneuriat dès 2022-2023 et une section P - psychologie, pédagogie et sciences humaines dès 2023-2024 dans l’enseignement secondaire classique ;
  • généralisation de la nouvelle discipline Digital sciences dans tous les lycées ;
  • DAP éducation, DT tourisme et communication, DT horticole en paysagisme dans la formation professionnelle ;
  • ouverture d’une sixième école européenne publique sur le territoire de la capitale… ;
  • matériel et approche modernisée pour l’apprentissage du français avec la série Salut, c’est… , développée jusqu’au cycle 4 de l’enseignement fondamental ;
  • projet-pilote d’alphabétisation en français à l’enseignement fondamental.

Accès équitable à une éducation de qualité

Deux grands dossiers politiques seront soumis au vote dans les prochains mois. Ils contribuent tous deux à davantage d’équité en matière d’éducation :

  • l’obligation scolaire à 18 ans et le développement de nouvelles formes de formation ;
  • l’amélioration de l’accueil, de l’orientation et du suivi des élèves arrivant en cours de cursus scolaire.

Inclusion dans les écoles et les lycées

Le programme d’inclusion dans les écoles publiques fait l’objet depuis cinq ans d’investissements importants. Les succès constatés à l’enseignement fondamental motivent à renforcer le dispositif au secondaire, avec notamment l’introduction d’équipes de soutien des élèves à besoins spécifiques (ESEB) dans chaque lycée.

Soutien renforcé aux familles

Une série de mesures visent clairement à renforcer les familles. Que ce soit en les soulageant financièrement, avec la gratuité de l’éducation non formelle (aide aux devoirs et accueil gratuit pour les enfants scolarisés à l’enseignement fondamental, repas gratuits, enseignement musical gratuit) ou avec l’ouverture de forums parentaux (Eltereforen) comme lieux d’échange, d’information et d’accompagnement pour tous les parents. Les premiers forums ouvriront leurs portes en octobre 2022.

Offensive de la formation

Le ministre a enfin annoncé une offensive de la formation pour les métiers de l’éducation. « Si nous voulons réaliser nos ambitions et assurer une éducation de qualité pour tous, nous avons besoin de bons pédagogues et d’experts » a lancé Claude Meisch.

Différents parcours d’entrée dans la carrière d’enseignant et d’éducateur continuent d’être développés. La promotion des métiers de l’éducation est assurée en mettant en avant les nombreux débouchés et les opportunités d’évolution, notamment grâce à trois nouveaux masters proposés par l’Université du Luxembourg aux titulaires d’un bachelor en sciences de l’éducation.

Le programme de recrutement Quereinsteiger prendra fin en 2023 et sera remplacé par un programme de formation à plein temps à l’Université du Luxembourg qui s’adresse aux titulaires d’un diplôme en relation avec un des objectifs de l’enseignement fondamental. Ces derniers pourront compléter leur cursus par une année d’études en vue de l’obtention d’un bachelor en formation pédagogique et ainsi accéder au concours réglant l’accès à la profession d’instituteur.

Dernière mise à jour