Validation des acquis de l'expérience

Découvrez la validation des acquis de l’expérience

Vous souhaitez progresser dans votre carrière ? Consolider votre parcours professionnel ? Trouver un nouvel emploi ou prendre de nouvelles responsabilités ?

La validation des acquis de l’expérience (VAE) est un dispositif qui permet de valoriser son expérience professionnelle et/ou personnelle dans le but d’obtenir une qualification.

La procédure VAE comprend deux étapes :

Première étape : Demande de recevabilité (15% de la procédure)

La demande de validation doit d’abord être reconnue comme recevable. Pour qu’une demande puisse être déclarée recevable et que l’accès à la démarche soit accordé, il faut attester d’une expérience professionnelle et/ou extraprofessionnelle 

  • d’une durée d’au moins 3 ans (soit 5 000 heures), en continu ou non, et
  • en rapport direct avec la qualification demandée.

Pour réussir dans votre démarche de la VAE, et choisir la qualification qui correspond à vos connaissances et expériences, il est important de préciser et définir vos besoins personnels et professionnels.

Afin de vous guider dans votre démarche en cas de doute ou d’incertitude face au certificat, diplôme ou brevet à choisir, la Cellule VAE ainsi que le Service de la formation des adultes (SFA) vous proposent une orientation et un conseil sur rendez-vous ou par téléphone.

Deuxième étape : Demande de validation sur le fond (85% de la procédure)

Si la demande de recevabilité a été acceptée et vous êtes déclaré(e) recevable, vous devrez constituer la demande de validation sur le fond qui consiste en un travail rédactionnel sous forme de description d’activités détaillées, en lien avec le programme scolaire (programme cadre) du certificat, diplôme ou brevet visé.

La demande de validation est soumise pour analyse et décision à une commission de validation.

Pour obtenir une validation totale, le candidat doit prouver qu’il possède en totalité les connaissances, aptitudes et compétences figurant au programme cadre de la qualification visée.

Si cela n’est pas le cas, la validation pourra être partielle. Le candidat dispose alors de trois ans supplémentaires pour acquérir les compétences manquantes.

La commission de validation peut également décider de ne rien valider lorsque les acquis dont fait état le candidat dans sa demande ne correspondent pas aux exigences du programme cadre de la qualification visée.

 

Avantages de la démarche

La qualification éventuellement obtenue grâce à la VAE peut vous aider à :

  • trouver un nouvel emploi ;
  • changer de fonction ;
  • progresser dans votre carrière actuelle ;
  • réduire la durée de la formation que vous désirez entreprendre ;
  • valoriser votre expérience professionnelle et/ou extra professionnelle.
Les qualifications disponibles

La cellule VAE du Ministère de l’Education nationale propose les qualifications suivantes*:

  • Certificat de capacité professionnelle (CCP) ;
  • Diplôme d'aptitude professionnelle (DAP) ;
  • Diplôme de technicien (DT) ;
  • Diplôme de fin d’études secondaires de l’enseignement secondaire général ;
  • Brevet de maîtrise de l'artisanat.

Les CCP, DAP et DT susceptibles d’être reconnues dans le cadre de la VAE peuvent être consultés en ligne.

Les formations de l’apprentissage transfrontalier (TRF) ne sont pas sanctionnées par un certificat luxembourgeois de qualification professionnelle et ne sont donc pas proposés à travers la démarche VAE.

Les diplômes de fin d’études secondaires de l'enseignement secondaire général susceptibles d’être reconnues dans le cadre de la VAE peuvent être consultés en ligne.

Concernant les brevets de maîtrise suivez ce lien.

Les diplômes de l’enseignement supérieur ne sont pas disponibles à partir de cette démarche. Les conditions d’accès ainsi que la procédure se diffèrent selon les niveaux visés (BTS, Bachelor et Master) et peuvent être consultés sur le site de l’INFPC.

Seules les qualifications dont une première promotion a été diplômée à travers la formation initiale pourront être accessibles à travers la démarche VAE.  Ceci s’applique pour les programmes reformés de la Chambre des métiers et les nouvelles qualifications proposées en formation initiale par la formation professionnelle (SFP) et l’enseignement secondaire général (ESG) du Ministère de l’Education nationale. En cas de doute, vous pouvez contacter la Cellule VAE pour plus de renseignements.

* sur la base de la loi modifiée du 19 décembre 2008 portant réforme de la formation professionnelle

Comment choisir la bonne qualification ?

Nous vous invitons à consulter les programmes scolaires/de formation des diplômes disponibles sur les sites internets suivants, afin de bien prendre note des attentes et exigences (compétences et connaissances indispensables) liées aux différentes qualifications :

  • Pour le CCP, le DAP et le DT :  suivez ce lien et cliquez sur « Vue structurée ». Sélectionnez ensuite CCP, DAP ou DT et le métier ou la profession souhaitée, puis cliquez à droite sur « grille horaire de formation ».
  • Pour le diplôme de fin d’études secondaires de l'enseignement secondaire général, suivez ce lien et cliquez sur « Enseignement secondaire général » sous la rubrique « Classes supérieures ». Sélectionnez ensuite le diplôme souhaité.
  • Pour les brevets de maîtrise de la Chambre des Métiers, suivez ce lien.

Concernant les langues : il faut maîtriser les langues figurants au programme scolaire de la qualification visée. Pour le brevet de maîtrise, le candidat a le choix entre l'allemand et le français.

Pour savoir à quelle qualification correspond au mieux à votre expérience, nous vous recommandons fortement:

  1. de demander un rendez-vous au préalable auprès de notre Cellule VAE pour vous expliquer la démarche ;
  2. de recourir à une orientation auprès du Service de la formation des adultes (SFA) qui vous soutient et vous propose son aide pour définir votre projet professionnel ;
  3. de vous renseigner auprès des partenaires à la VAE (Chambre de commerce, Chambre des salariés, Chambre des métiers, Chambre de l’Agriculture, INFPC, Maison de l’Orientation) pour toute autre question.

 Les conseillers des divers services sont à votre écoute pour répondre à vos questions.

La demande de recevabilité – accès à la démarche

La demande de validation se fait en deux étapes :

Première étape (15% de la procédure)

Vous remplissez d’abord la première partie de la demande de validation, à savoir la demande de recevabilité :

  • Soit sur le site Internet MyGuichet.lu
  • Soit en remplissant le formulaire PDF téléchargeable ci-dessous dans la rubrique « Formulaires et démarche en ligne » et nous l’envoyant par voie postale en recommandé ou en le déposant en mains propres dans nos locaux (consulter rubrique « Adresse d’envoi »)

Dans la demande de recevabilité, vous fournissez des informations sur votre expérience, notamment professionnelle, bénévole ou privée ainsi que sur votre parcours d’éducation et de formation. Vous précisez dans la demande de recevabilité pour quel brevet, diplôme ou certificat vous entendez faire valider votre expérience. Si vous remplissez cette demande de manière manuscrite, écrivez lisiblement. Veillez à être précis et concis et à n’oublier aucune information.

Vous devez produire des documents à l’appui de vos déclarations. Ces justificatifs peuvent être de nature très différente. Vous trouverez la liste des documents concernés directement dans votre formulaire ou dans la démarche en ligne myguichet. Ils font l’objet d’un examen attentif de la part du service du ministère.

À partir de ces informations et des pièces justificatives, la Cellule VAE vérifie que votre expérience vous ouvre bien le droit à la VAE et que votre demande est recevable.

Pour la demande de recevabilité, il faut fournir :

  • des pièces officielles, telles qu'une copie du contrat de travail ou un certificat de travail ou les fiches de salaire prouvant les activités salariées ;
  • un certificat d’affiliation à la sécurité sociale si vous êtes indépendant ;
  • des certificats délivrés par le président de l’association pour vos activités bénévoles au sein d'associations ;
  • des déclarations sur l'honneur pour des activités privées ;
  • des photocopies de vos certificats, diplômes ou brevets, des bulletins, des attestations d’unités ou de modules, des décisions de VAE, des certificats de participation de stage ou certificats de réussite de formation ;
  • une copie de la pièce d’identité ;
  • une copie de l’avis de débit : pour introduire une demande de recevabilité, vous devez faire un virement bancaire ou postal sur le compte postal de l'Administration de l'enregistrement, des domaines et de la TVA : IBAN LU76 0019 5955 4404 7000, code BIC: BCEELULL en indiquant les mentions suivantes : « virement, validation des acquis de l’expérience (Rgd du 11 janvier 2010) » et vos nom et prénom.

Les justificatifs rédigés dans une langue autre qu’une des langues officielles du Luxembourg (luxembourgeois, français et allemand) doivent être accompagnés d’une traduction assurée par un traducteur assermenté.

Attention : Les justificatifs que vous joignez à votre demande ne vous seront pas retournés. Aussi, pour des documents tels que bulletins de salaire, contrats de travail, diplômes. Veuillez fournir exclusivement des copies.

Veuillez prendre note de la politique sur la protection des données à caractère personnel en matière de validation des acquis de l'expérience.

Il vous appartient d’accorder la plus grande attention à la qualité des informations que vous produisez.

Le ministère procède à l’examen de la demande de recevabilité. Il peut demander des renseignements supplémentaires. La cellule VAE du ministère peut éventuellement vous demander de produire les documents originaux.

Deuxième étape (85% de la procédure)

Si votre demande de recevabilité est acceptée (recevable), vous devez compléter la deuxième partie de la demande de validation: la demande de validation sur le fond.

Déroulement de la démarche VAE (schéma)

La demande de validation sur le fond – travail rédactionnel

Dans cette deuxième étape de la validation des acquis de l’expérience, vous êtes amené(e) à faire la demande de validation sur le fond.

Le formulaire peut être téléchargé sous la rubrique « Formulaires et démarche en ligne » :

  • en allemand: Antrag auf grundsätzliche Anerkennung
  • en français: Demande de validation sur le fond

Grâce à son questionnaire guidé, la demande de validation sur le fond doit vous permettre de décrire de manière détaillée vos acquis, connaissances, aptitudes et compétences qui ont un rapport avec les exigences du diplôme auquel vous postulez.

Vous avez la possibilité de rédiger votre dossier dans un document Word à part, tout en maintenant la structure officielle du dossier de demande de validation sur le fond :

  • de votre/vos « Parcours » (P1, P2, P...)
  • de votre/vos « Emplois » (E1, E2, E...)
  • de votre/vos « Activités » (A1, A2, A...)

Valider vos acquis est un travail rédactionnel basé sur le récit de vos expériences. Des descriptions suffisamment détaillées apporteront la preuve de vos connaissances, aptitudes et attitudes. Il faut vous interroger, rassembler vos souvenirs, retrouver des situations à titre d'exemple et décrire précisément comment et dans quelles conditions vous avez effectué telles ou telles tâches, en donnant des exemples concrets.

Afin que la commission de validation puisse apprécier dans quel contexte vous avez développé et mis en œuvre votre expérience et vos acquis, vous devez répondre de façon détaillée aux questions des fiches descriptives de votre « parcours » (P1, P2, P...), de vos « emplois » (E1, E2, E…) et de vos « activités » (A1, A2, A...).

Pour bien choisir vos activités, nous vous conseillons d’étudier avec soin le programme de formation du certificat, diplôme ou brevet que vous avez sélectionné. En effet, vous devez vous baser sur ce programme pour constituer et rédiger votre demande de validation sur le fond. Vous pouvez consulter la rubrique « Comment identifier la bonne qualification » pour accéder aux programmes de formation.

Il vous appartient d'accorder la plus grande attention à la qualité des informations que vous produisez. Veillez à être précis et concis.

Nous vous invitons à fournir dans la partie « Annexes » tous les documents (certificats de formation, photos, attestations, relevé de notes..) qui pourront illustrer votre expérience et vos acquis.

Vous pouvez bénéficier d’une aide pour constituer votre demande de validation sur le fond. Une fiche pour demander un accompagnement pour la 2e partie de la demande de validation est remise à chaque candidat lorsque la recevabilité est déclarée.

Il vous appartient d’accorder la plus grande attention à la qualité des informations que vous produisez.

C’est à partir de toutes ces informations que la commission de validation évaluera vos acquis et les comparera aux requis du diplôme, brevet ou certificat

Les délais à respecter

Pour la demande de recevabilité : pas de délai pour le dépôt.

Pour la demande de validation sur le fond : les délais vous seront communiqués dans la lettre déclarant votre dossier recevable.

Les délais pour le dépôt de la demande de validation sur le fond pour les sessions de validation sont :

  • soit le 28 février pour la session mai-juin ;
  • soit le 31 juillet pour la session octobre-novembre.

Vous devez impérativement respecter ces dates. En cas d’envoi postal de la demande de validation sur le fond, c’est le cachet de la poste qui fait foi.

Si vous envoyez votre demande de validation sur le fond dans les délais fixés, le ministère, transmet votre demande à la commission de validation compétente.

Le Ministère vous transmet la décision au plus tard un mois après en avoir été informé par la commission de validation.

Pour la demande d’accompagnement : afin de pouvoir bénéficier d’un accompagnateur, vous devez remplir une demande

  • soit directement via myguichet,
  • soit en remplissant une fiche qui vous est remise avec de la notification d’acceptation de la demande de recevabilité.
Le service d’accompagnement

Pour vous guider dans la démarche, la cellule VAE du Service de la formation professionnelle met à votre disposition un dispositif d'accompagnement* consistant en une orientation méthodologique pour constituer votre dossier. L’accompagnement peut se traduire :

  1. par un atelier collectif ou une séance d’information organisée par la Cellule VAE ; ou
  2. par un ou plusieurs entretiens personnalisés avec l’accompagnateur.

L'accompagnement est réparti en plusieurs entretiens en face à face et/ou téléphoniques ou échanges par e-mail. L’accompagnement est fortement recommandé et proposé en français, allemand et luxembourgeois.

La cellule VAE vous communiquera le nom d'un accompagnateur, qui sera votre interlocuteur tout au long de l'élaboration de votre dossier. La prise de contact et la fixation du rendez-vous est à votre initiative et marquera le début de votre période d'accompagnement.

Votre accompagnateur a pour mission de vous transmettre une technique qui vous permettra d'analyser vos pratiques professionnelles et de vous donner des pistes utiles à la formalisation de vos acquis par l'expérience, afin que vous soyez en mesure de faire vos choix quant aux éléments que vous souhaitez décrire dans votre dossier. La VAE est une démarche purement personnelle. Vous êtes seul responsable de vos décisions et de vos productions. Il est important de rappeler que l'accompagnateur ne remplira pas le dossier à votre place et ne produira aucun contenu qui pourrait être inséré dans votre dossier. Son intervention se cantonne à vous guider dans votre réflexion sur les compétences que vous avez acquises tout au long de votre parcours professionnel, extra-professionnel et personnel en vous conseillant sur la manière de les exposer synthétiquement dans votre dossier de validation sur le fond.

Pour conclure, c'est votre vie et votre expérience. À vous donc de convaincre la commission, en leur exposant votre parcours avec vos propres mots pour accéder aux requis de la certification, du diplôme ou du brevet visé.

* Règlement grand-ducal du 15 décembre 2017 portant sur l’accompagnement par entretiens personnalisés du candidat sollicitant la validation des acquis de l’expérience.

La commission de validation et les décisions

Votre demande de validation est soumise pour analyse et décision aux membres de la commission de validation. Les commissions de validation se réunissent deux fois par an, lors d'une session en mai/juin et d'une session en octobre/novembre.  

La commission se compose de six membres : deux représentants patronaux, deux représentants salariaux et deux représentants du milieu scolaire. Il y a une commission de validation pour chaque qualification. La commission compare les compétences dont vous faites état dans votre demande avec celles exigées pour obtenir la qualification demandée.

La commission de validation évaluera vos acquis et les comparera aux requis du diplôme, brevet ou certificat, en se basant sur le programme scolaire de référence (programme cadre).

Si nécessaire et demandé par la commission de validation le demande, l’examen du dossier peut être suivi d’un entretien ou d’une mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée.

La commission peut ensuite décider :

  • d’accorder une validation totale ;
  • d’accorder une validation partielle : Si la commission estime vos compétences incomplètes, elle peut vous accorder une validation partielle. Vous disposez alors de trois ans pour acquérir les compétences manquantes (par exemple par une formation ou un complément d’expérience) ;
  • de refuser votre demande : Lorsque les acquis dont vous faites état dans votre demande ne correspondent pas au programme cadre de la qualification visée.

Pour obtenir une validation totale, vous devrez prouver que vous possédez en totalité les connaissances, aptitudes et compétences figurant au programme cadre de la qualification visée. Il est donc important de vérifier que votre dossier est bien complet avant de le soumettre pour l’évaluation auprès de la commission de validation.

Formulaires et démarches en ligne
Adresse d’envoi

Par lettre recommandée :

 

Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et la Jeunesse

Service de la formation professionnelle

Cellule VAE
29, rue Aldringen
L-2926 Luxembourg

Dernière mise à jour