Promotion de la formation professionnelle

Formation professionnelle

Les métiers sont le moteur de l’économie luxembourgeoise. Les entreprises et le secteur public (ministères, administrations et communes) ont besoin de travailleurs qualifiés pour pouvoir exercer leur activité.

La formation professionnelle est ainsi un enjeu-clé pour l’économie et la société dans son intégralité, un enjeu dont la taille a augmenté au cours de ces dernières décennies de croissance économique alors que de nombreux secteurs peinent à recruter suffisamment de collaborateurs qualifés.

La formation professionnelle s’adapte en continu à cette demande toujours plus pointue alors que les secteurs se spécialisent et que les professions se diversifient. Elle s’adapte en offrant de plus en plus de formations spécialisées, mais en créant aussi des offres dans plusieures langues – allemand, français, mais aussi anglais.

La formation professionnelle demeure une des priorités de la politique éducative pour la législature 2023-2028. La promotion et la valorisation de la formation professionnelle est un objectif que le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse poursuit de concert avec les lycées, de nombreux autres acteurs du système éducatif, les chambres professionnelles et de nombreuses associations. Dans cette section, vous trouverez un survol des efforts entrepris en matière de promotion de la formation professionnelle.

L’offre en matière de formation professionnelle

La formation professionnelle initiale fournit aux jeunes un enseignement général, théorique et pratique qui leur permet d’obtenir une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme officiel ou un certificat officiel.

Au Luxembourg, la formation professionnelle initiale se fait dans le cadre de l’enseignement secondaire général. Elle propose plus de 140 formations axées sur le monde professionnel.

La formation professionnelle initiale est offerte dans les lycées publics et privés.

L’orientation vers la formation professionnelle se fait à la fin de la classe de 5e générale sur avis du conseil de classe, en fonction des résultats scolaires et des intérêts de l’élève.

Vous trouverez plus d’informations dans la rubrique Formation professionnelle de ce site.

De nombreuses formations professionnelles sont aussi disponibles pour adultes. Veuillez consulter l’offre de l’École nationale pour adultes.

Mesures de promotion de la formation professionnelle

Alors que la demande des acteurs économiques pour des professionnels qualifiés augmente, les titulaires d’un diplôme de formation professionnelle ont de fortes chances d’intégrer le marché de l’emploi, d’autant plus que la très grande majorité des formations professionnelles se déroulent en partie chez des employeurs potentiels (contrats d’apprentissage, stages).

Pour sensibiliser déjà les plus jeunes aux opportunités qu’offre la formation professionnelle, de nombreuses initiatives de promotion aux métiers artisanaux, techniques et scientifiques ont vu le jour.

Schoulfoire : découvrir la multitude des formations et métiers

La Schoulfoire est le rendez-vous incontournable pour découvrir les différents métiers et les formations qui y mènent. Les élèves et leurs parents y retrouvent neuf univers de formation : Construction, réalisation et création ; Sciences, technologies et informatique ; Nature et environnement ; École, éducation et société ; Industrie et mécanique ; Tourisme, gastronomie et hôtellerie ; Art, culture et langues ; Économie, finances et vente ; Santé et esthétique. Chaque univers propose des ateliers et démonstrations animés par des professionnels.

Le Léierplazendag réunit des entreprises à la recherche d’apprentis et des apprentis à la recherche de postes d’apprentissage et permet un « matching » en direct. Un événement organisé en partenariat avec les chambres professionnelles, l’ADEM et RTL.

« Hallo Handwierk » : découvrir le monde de l’artisanat

L’initiative lancée en 2018 par la Chambre des métiers et le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse fournit l’occasion aux élèves du cycle 4 de l’enseignement fondamental de découvrir le monde de l’artisanat. Hallo Handwierk consiste en une semaine thématique au cours de laquelle la plupart des leçons sont consacrées à différents aspects d’un métier choisi par la classe. Pour réaliser des travaux pratiques et mieux appréhender une profession, la classe a également à disposition une « Hallo Handwierk Box » avec de nombreux outils et matériaux. Le temps fort de la semaine est la visite d’un artisan en classe.

« Basic-check » : tester ses compétences en matière de formation professionnelle

Le basic-check est un outil « neutre » permettant aux élèves de faire le choix de leur future formation professionnelle en connaissance de cause. Chaque formation professionnelle offerte au Luxembourg comporte un volet enseignement scolaire au lycée et un volet formation pratique en entreprise.

L'objectif du basic-check est de proposer des tests d'aptitude indépendants de l'emploi qui montrent le profil de capacité personnel des étudiants comme une aide à l'orientation. En deux épreuves d'aptitude uniformes (Standard et Praxis), le contrôle de base examine les connaissances et les compétences des niveaux très hétérogènes des différentes classes de la 5e classe de l'enseignement secondaire général. En aucun cas le basic-check se substitue aux critères de promotion officiels. Seuls les résultats scolaires sont déterminants pour l‘accès à l‘apprentissage d‘un métier ou d’une profession.

« Luxskills » : apprentissage par la compétition

Les concours nationaux des métiers et professions représentent une occasion unique de rassembler toutes les énergies, publiques et privées, afin de donner une visibilité indispensable aux métiers et professions techniques et manuels, de rendre aux jeunes la passion de ces métiers et professions et enfin de réaffirmer aux parents et aux formateurs que ces métiers et professions sont de vrais choix de vie professionnelle.

« WinWin » : une mine d’informations sur l’apprentissage

Le site WinWin de la Chambre de commerce offre de nombreuses informations sur l’apprentissage, avec des checklists et des recommandations pour les élèves qui s’intéressent à un apprentissage. Les élèves peuvent s’y inscrire également au « TalentCheck ».

« TalentCheck » : découvrir ses talents

Le TalentCheck a été introduit dans le cadre de l’initiative WinWin de la Chambre de commerce. Il s’adresse aux élèves en classe de 5e qui souhaitent effectuer un apprentissage auprès d’une entreprise formatrice. Il est cependant ouvert à toute personne qui envisage une telle formation duale et constitue un véritable atout à la conclusion d’un contrat d’apprentissage.

Un certificat reconnu auprès des entreprises formatrices est remis après le passage au TalentCheck, attestant les compétences et les talents. Ce certificat permettra aux patrons de rapidement se rendre compte des talents et compétences du candidat à l’apprentissage.

« Hello Future » : promouvoir les métiers de l’industrie et des technologies

Hello Future est une initiative de la Fedil - Business Federation Luxembourg, la fédération d’entreprises multisectorielle représentative des secteurs de l’industrie, de la construction et des services aux entreprises, de la Chambre de commerce, de Luxinnovation et du gouvernement luxembourgeois dont le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse. L’objectif est de promouvoir les métiers de l’industrie et des technologies au Luxembourg auprès des élèves et des étudiants et en particulier dans les secteurs de l’automobile, de l’éco-innovation, de la biosanté, des matériaux et technologies de production, de l’espace, de l’informatique et de la communication ainsi que du secteur maritime et de la logistique.

« Wëssens-Atelier » : intéresser les jeunes à la technique et aux technologies

Le Wëssens-Atelier s’adresse aux élèves âgés de 8 à 12 ans. Son but : intéresser les jeunes à la technique et aux technologies. Il s’agit d’un projet pédagogique des Ingénieurs et Scientifiques du Luxembourg (anc. ALI) qui est soutenu par le ministère de l’Éducation nationale de l’Enfance et de la Jeunesse, la Fondation Veuve Emile Metz-Tesch, et de nombreuses entreprises industrielles luxembourgeoises. Le Wëssens-Atelier offre des cours de base en électricité, énergie, électronique, robotique, mécanique et pneumatique/hydraulique complétés étape par étape par d’autres thèmes techniques. Les intervenants sont des professeurs ingénieurs et des maîtres d’enseignement technique d’une part et des ingénieurs ou des techniciens de l’industrie luxembourgeoise d’autre part. Les cours sont gratuits, offerts principalement les après-midis et pourront être fréquentés individuellement ou en groupe. L’inscription se fait toujours individuellement.

« makerspace » : se plonger dans des projets créatifs

Un makerspace est un espace créatif et pluridisciplinaire ouvert aux jeunes, dans lequel ils peuvent utiliser une panoplie d’instruments en place pour réaliser leurs projets. Des animateurs spécialisés les accompagnent dans le maniement d’outils, d’ordinateurs, d’imprimantes 3D ou d’autres instruments. Les makerspace offrent donc l’opportunité aux jeunes – qu’ils soient élèves ou non – de se plonger de manière très pratique dans des projets créatifs. Ces expériences peuvent servir d’inspiration à une carrière professionnelle dans les technologies. Des makerspace sont actuellement en place dans 29 établissements de l’enseignement secondaire. Ils peuvent être visités librement pendant les heures d’ouverture et ne requièrent aucune connaissance préalable.

« Fro de Bauer » : connaître les enjeux de l’agriculture

L’initiative Fro de Bauer est née en 2017 sur initiative de l’asbl Lëtzebuerger Landjugend a Jongbaueren (LLJ) dans le but de mieux faire connaître les enjeux de l’agriculture luxembourgeoise. Un programme pédagogique permet aux élèves du cycle 4 de découvrir les fruits et légumes produits au Luxembourg, les professions dans l’agriculture ou encore les grands secteurs du marché agricole. Le programme se termine par une visite d’une exploitation agricole.

« Mini-Käch » : découvrir les métiers de la bouche

L’initiative du Vatel Club – l’association des cuisiniers professionnels du Grand-Duché de Luxembourg – s’adresse aux enfants de 9 à 13 ans qui ont envie de découvrir les métiers de la bouche. Les samedis entre mi-septembre et juin, une à deux fois par mois, les enfants sont invités à cuisiner ensemble pendant quelques heures dans les locaux de l’École d’Hôtellerie et de Tourisme du Luxembourg à Diekirch. L’objectif est de rapprocher les jeunes du métier de cuisinier, de leur montrer les techniques de base et les différentes méthodes de cuisson ou afin qu’ils puissent se rendre compte comment un produit initial se transforme en produit final.

Luxembourg Science Center : programmes d’orientation sciences & technologies

Le Science Center, à travers ses programmes « Orientation : Sciences & Technologies » aide à créer des vocations et à sensibiliser les élèves vers les professions d’avenir. L’objectif de ce programme, qui vise les classes de l’enseignement secondaire, est de sensibiliser les jeunes par une approche concrète. Assistés par des professionnels qui les encadrent et témoignent de leurs expériences, les classes plongent pendant une demi-journée dans les divers mondes technologiques ou scientifiques. Une expérience pratique en vue de toute formation : professionnelle, postbac ou universitaire !

« Jonk Entrepreneuren asbl » : de nombreux programmes pour stimuler l’esprit d’entreprise

Depuis 2005, Jonk Entrepreneuren Luxembourg asbl stimule l’esprit d’entreprendre chez les jeunes âgés entre 9 et 25 ans grâce à une multitude de programmes éducatifs organisés à chaque niveau de l’enseignement, dont notamment :

  • L’une des initiatives phares est le programme Mini-entreprises qui s’adresse à des élèves de 15 à 19 ans. Pendant une année, les élèves sont responsables d’une mini-entreprise dans laquelle ils sont amenés à prendre des décisions et d’en assumer la responsabilité. Plus d’informations sur www.minientreprises.lu.
  • Le Job Shadow Day permet aux élèves, à partir de 16 ans, d’accompagner un dirigeant d’entreprise (ou chef de service) ou son représentant pendant une journée de travail. Plus d’informations sur www.jonk-entrepreneuren.lu.
  • La bande dessinée « Boule et Bill créent une entreprise » de la 8e unité du manuel de français du cycle 4.2. véhicule de façon concrète l’esprit d’entreprise à l’école primaire. Plus d’informations sur www.jonk-entrepreneuren.lu.

L’asbl Jonk Entrepreneuren Luxembourg est soutenue par le gouvernement, les chambres professionnelles et de nombreuses entreprises.

« Sustainable Entrepreneurial School » : soutenir les lycées engagés dans la promotion de l’esprit entrepreneurial

Le projet « Sustainable Entrepreneurial School » est une initiative du Service de la coordination de la recherche et de l’innovation pédagogiques et technologiques (SCRIPT) du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse en collaboration avec la Direction générale des Classes Moyennes. L’asbl Jonk Entrepreneuren Luxembourg agit comme gestionnaire du projet. L’objectif est de soutenir les lycées qui s’engagent dans la promotion de l’esprit entrepreneurial et de l’éducation financière, dans le travail de l’orientation et du développement durable.

« dayCARE » et « dayCARE Hands-on » : découvrir les métiers grâce à des stages d’une journée

Le Service de coordination de la Maison de l'orientation (SCMO) organise, en partenariat avec CARE Luxembourg et la Chambre des métiers, le projet « dayCARE », un stage journalier s’adressant aux jeunes âgés de 16 à 19 ans. Lancé il y a 13 ans par CARE Luxembourg, ce projet vise à aider les lycéens dans leur orientation scolaire et professionnelle en leur permettant d’affiner leur relation avec le monde du travail via la découverte de divers métiers et professions lors d’une journée passée en entreprise. En plus de contribuer à rendre les secteurs professionnels plus attrayants pour les jeunes, le « dayCARE » a une dimension sociale et solidaire : les entreprises font un don pour chaque participant, soutenant des projets de formation au Laos et au Niger.

Le projet « dayCARE Hands-on » offre une opportunité enrichissante aux lycéens âgés de 14 à 16 ans de découvrir les métiers de l’artisanat lors d’une journée de stage. En plus d'offrir une perspective concrète sur le monde professionnel, ce projet sensibilise les établissements scolaires et les enseignants à l'importance de l'artisanat. Au-delà de son aspect professionnel et tout comme le projet « dayCARE », le « dayCARE Hands-on » a également une finalité sociale. En effet, les entreprises participantes s’engagent à verser un don à une association caritative.

Vidéos « ZOOM » : mettre en vitrine les métiers de l’artisanat

Un phénomène que l'on observe un peu partout : bon nombre de professions ou métiers sont en pénurie ou mal connus. Pour aller à l'encontre de ces constats, le Service de coordination de la Maison de l'orientation (SCMO) publie régulièrement des vidéos « ZOOM » avec des témoignages de professionnels et d'apprentis en « zoomant » sur les côtés intéressants et fascinants de leur monde de travail.

Les vidéos sont publiées sur le site internet de la Maison de l’orientation ainsi que sur les différents réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Youtube et Linkedin. Au cours des dernières années, un grand nombre de métiers de l’artisanat ont été mis en valeur à travers des vidéos ZOOM – du carreleur au menuisier, du ferblantier-zingueur à l’électronicien en énergie.

Orientation.lu et mäiberuff.lu : trouver les informations essentielles en ligne

En novembre 2023, la Maison de l’orientation a lancé le site www.orientation.lu, sur lequel les utilisateurs retrouvent la rubrique mäiberuff.lu, dédiée à la découverte des métiers. Grâce aux fiches-métiers sur ce site, les métiers de l’artisanat regagnent en visibilité et en attractivité. Les internautes y trouvent toutes les informations nécessaires sur le métier, tout comme les conditions d’accès et le diplôme nécessaire pour pouvoir l’exercer.

À qui peut-on s’adresser ?

Pour plus d’informations et pour toutes vos questions sur les opportunités de la formation professionnelle, vous pouvez contacter les services suivants :

Service de la formation professionnelle
29, rue Aldringen
L-1118 Luxembourg

Adresse postale :
BP : L-2926 Luxembourg

Tél. : (+352) 247-85239
E-mail : info@sfp.lu

 

Service d’orientation professionnelle de l’ADEM (ADEM-OP)
Maison de l’orientation
29, rue Aldringen
L-1118 Luxembourg

Heures d’ouverture :
du lundi au vendredi de 8 h 00 à 12 h 00 et de 13 h 00 à 17 h 00

Tél. : (+352) 247-85480
E-mail : info.op@adem.etat.lu

Autres bureaux de l’ADEM-OP à Esch-Belval et à Diekirch, plus d’informations sur www.adem.lu

 

Dernière mise à jour