Le ministre Claude Meisch dialogue avec les gagnants du concours “Deng Zukunft. Deng Stëmm.”

Le 10 janvier 2022, le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, a dialogué pendant plus d’une heure avec cinq élèves du Centre pour le Développement intellectuel (annexe de Clervaux) et cinq élèves d’une 6e du Lycée classique de Diekirch.

Cette rencontre correspond au prix spécial (« Entretien avec un politicien ou un expert ») du concours créatif “Deng Zukunft. Deng Stëmm. Comment t’imagines-tu le monde de l’après-COVID ?” organisé en novembre 2021 par le Service des droits de l’enfant du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse et UNICEF.

Participer, un droit fondamental

Proposé dans le cadre de Journée mondiale de l'enfance du 20 novembre, le concours était ouvert aux élèves du cycle 4 de l'enseignement fondamental, des classes de 7e et 6e de l'enseignement secondaire secondaire et des classes équivalentes. Il entend donner vie à l’article 13 de la Convention internationale des droits de l’enfant, qui consacre la participation comme un droit fondamental : “L'enfant a droit à la liberté d'expression. Ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen du choix de l'enfant.” 

Enfin, pouvoir tourner la page

Bien que virtuelle en raison de la pandémie COVID-19, la séance du 10 janvier a permis à des jeunes bien préparés de présenter leur projet et son processus de création, de parler de leur motivation à prendre part au concours, de leur vécu des années COVID, de leurs souhaits et rêves pour demain et après-demain, ainsi que de leurs propositions pour améliorer le secteur éducatif.

Un dialogue nourri s’est noué entre les enfants et le ministre.

Selon le ministre CLaude Meisch, « Les enfants et les jeunes ont dû faire et doivent encore faire de nombreux efforts durant cette crise. Je ne suis pas étonné que tous les gagnants se soient accordés à me dire que la première chose qu’ils allaient faire quand la pandémie serait enfin terminée, ce serait de se serrer dans les bras et faire une grande fête ! »

186 élèves de neuf écoles fondamentales, quatre lycées et un centre de compétences en psychopédagogie spécialisée ont pris part au concours “Deng Zukunft. Deng Stëmm.”, réalisant au total plus de 60 œuvres. Les œuvres des lauréats des différentes catégories sont consultables ici : https://www.unicef.lu/gewenner2021/

Dernière mise à jour