L’introduction du coding à l’école

Le coding est présent dans notre vie, partout et à tout moment. Il fera bientôt partie des programmes de l’école luxembourgeoise, comme une des compétences-clés du 21e siècle.

Dès que nous utilisons un smartphone, un appareil électroménager, une voiture ..., nous activons, sans nous en rendre compte, des programmes, ou codes, qui dictent à ceux-ci ce qu’ils doivent faire. Apprendre le coding, c’est comprendre comment « réfléchissent » ces outils et comment ils réagissent à nos actions. C’est aussi apprendre à les programmer, donc à communiquer avec eux. Autant de compétences-clés du 21e siècle, désormais indispensables, que l’école doit obligatoirement développer si elle veut préparer efficacement les enfants à leur avenir !

Le but n’est pas de faire de tous les élèves des programmeurs professionnels, mais de former des citoyens éclairés et autonomes, maîtres de leurs choix et de leurs actions, capables de vivre et de travailler dans notre société hyper-digitalisée.

Pour permettre à chaque élève de développer ces compétences, le coding sera ancré de manière systématique dans les programmes officiels de l’école publique. À l’école fondamentale, il sera progressivement introduit dès la rentrée 2020-2021. Dans les lycées, les sciences informatiques constitueront une nouvelle branche des classes inférieures à partir de 2021-2022.

Une initiation ludique, créative, concrète

Le coding a le grand avantage de mobiliser les capacités de l’élève à analyser un problème complexe et à le résoudre pas à pas en le réduisant à une série de problèmes simples. Cette mobilisation peut se faire dès le plus jeune âge.

Il existe toute une panoplie de supports, avec ou sans écran - robots pédagogiques, jeux logiques, blocs intelligents, animations interactives - qui permettent à l’enseignant de créer des situations d’apprentissage variées et concrètes pour tous les niveaux d’âge.

Les enfants apprennent ainsi à travailler en groupe, à développer leur pensée logique et leur créativité, à trouver des solutions grâce à une série d’instructions appelées algorithmes. C’est ce qu’on appelle le computational thinking (ou pensée computationnelle), une compétence qui leur servira toute leur vie.

Découvrez en images comment les élèves de l’école fondamentale se passionnent pour les activités de coding sous  Vidéo : Kodéieren an der Grondschoul

À l’école fondamentale dès 2020-2021

C’est par le biais d’activités ludiques, adaptées à chaque cycle d’apprentissage, que le coding sera enseigné à l’école fondamentale. D’abord, à partir de la rentrée 2020-2021, au cycle 4.1 dans le cours de mathématiques, puis de manière transversale aux cycles 1 à 3. La diversité des activités et supports pédagogiques permet en effet de l’intégrer aisément dans des branches aussi variées que les langues, l’éveil des sciences, etc.

L’enseignement du coding sera inscrit dans le plan d’études et les bilans intermédiaires seront adaptés en conséquence.

Les enseignants sont bien entendu formés et accompagnés ; des matériels didactiques et des scénarios d’apprentissage appropriés sont mis à leur disposition. Des projets pilotes conduits dans une vingtaine d’écoles fondamentales en 2018-2019 et en 2019-2020 ont d’ores et déjà rencontré des échos très positifs du côté des enseignants comme des élèves.

Dernière mise à jour