Remise de prix: le ministre Claude Meisch félicite et encourage les élèves réfugiés arabophones

Le 27 septembre 2022, à l’invitation de l’association Eng Zukunft zu Lëtzebuerg, le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, a remis à 18 élèves un prix reconnaissant leurs efforts et leurs excellents résultats scolaires.

Ces jeunes de 15 à 19 ans sont des réfugiés arabophones, dont la plupart ont dû fuir les violences de la guerre en Syrie.

Ce prix, initié en 2021 par Eng Zukunft zu Lëtzebuerg, vise à encourager les jeunes, qui ont réussi à surmonter les difficultés de l’intégration, aussi bien linguistiques que culturelles. «Déplacés brutalement dans univers très éloigné de celui de leurs origines, marqués par les traumatismes de l’exil, ces jeunes ont investi toute leur énergie dans leurs études. Leurs parents peuvent en être fiers, ils peuvent être fiers d’eux-mêmes. Je remercie Eng Zukunft zu Lëtzebuerg, pour son engagement continu en faveur des réfugiés arabophones au Luxembourg et tout particulièrement des jeunes», a exprimé le ministre Claude Meisch. Grâce à leur travail, tous ces jeunes ont rejoint ou vont pouvoir rejoindre un parcours régulier du système éducatif luxembourgeois.

Chaque élève méritant a reçu en cadeau une power bank à énergie solaire, financée par André Losch Fondation.

Eng Zukunft zu Lëtzebuerg se dédie à l’intégration des réfugiés arabophones au Luxembourg, en les conseillant, les informant et les aidant dans les différentes dimensions de leur vie quotidienne. Avec le soutien de André Losch Fondation, elle soutient les jeunes dans leur projet d’études, les encourage à participer à des activités de loisirs et met à leur disposition une psychologue syrienne.

Ce type d’action rejoint la volonté politique de mieux accompagner l’intégration scolaire des élèves nouvellement arrivés. Une volonté se traduisant par la mise en place prochaine d’un Service de l'intégration et de l'accueil scolaires (SIA), bénéficiant de sa propre base légale, et remplaçant l’actuel Service de la scolarisation des enfants étrangers du ministère (SECAM). Le SIA assurera dans la durée une prise en charge holistique de l’élève: ce ne seront plus ses seules compétences en langues qui seront considérées dans son orientation, mais toutes ses compétences, ainsi que ses aspirations et le projet de vie de la famille. Cette restructuration de l’accueil des élèves nouvellement arrivés aidera à réduire l’impact des origines sociales ou culturelles sur les performances scolaires et à valoriser le bagage personnel des élèves.

Dernière mise à jour