Une nouvelle école hébergeant des classes d’accueil de l’État ouvre au Kirchberg

La ministre des Finances, Yuriko Backes, le ministre de l’Éducation nationale et de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch et le président de la Banque européenne d’investissement (BEI), Werner Hoyer, ont inauguré le 26 septembre une nouvelle école pour des enfants réfugiés, installée dans un bâtiment de la BEI au Kirchberg.

L’institution européenne a décidé de mettre à disposition de l’État luxembourgeois cet immeuble particulièrement bien conçu et adapté pour accueillir des enfants puisqu’il abritait la crèche de la BEI jusqu’en 2020.

 

Depuis le début de la guerre et de la crise humanitaire en Ukraine, le Groupe BEI a manifesté avec force son soutien à l'Ukraine et à sa population en apportant une assistance immédiate aux autorités ukrainiennes et aux pays voisins ayant accueilli les réfugiés. Au Luxembourg, la BEI a décidé de soutenir les réfugiés les plus vulnérables, les enfants, en facilitant leur accueil et leur scolarisation.

 

La nouvelle école accueille des classes spécialisées d’accueil de l’État. Quelque 80 élèves de 3 à 12 ans, enfants de réfugiés ukrainiens et enfants de demandeurs et bénéficiaires de la protection internationale (DBI/BPI) y sont accueillis dès à présent. Ils sont répartis en huit classes de l’enseignement fondamental qui fonctionnent en journée continue. La structure mise en place comprend également une maison-relais.

 

Le ministère luxembourgeois de l'Éducation, de l'Enfance et de la Jeunesse a pris possession du bâtiment et assurera désormais son fonctionnement, dans le cadre du programme de scolarisation mis en place pour les enfants réfugiés résidant dans les structures d'hébergement de l’Office national de l’accueil (ONA) du ministère des Affaires étrangères et européennes.

 

Le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, tient à

 « féliciter la BEI pour son engagement humanitaire dans le cadre de la crise ukrainienne en proposant de mettre à disposition du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, des infrastructures pour accueillir et scolariser dans de bonnes conditions les enfants réfugiés ukrainiens et de demandeurs de protection internationale. L’investissement dans de nouvelles salles de classes est un investissement dans l’intégration de ces jeunes et dans leurs perspectives d’avenir.»

 

« Je remercie vivement la BEI pour la mise à disposition de ce bâtiment au profit des enfants réfugiés d’Ukraine et de nombreux autres pays. Cette initiative constitue un vibrant témoignage de solidarité et est un autre exemple de l'excellente coopération entre le Luxembourg et la BEI. La scolarisation est l’un de outils les plus importants que nous avons pour améliorer le sort de ces enfants qui ont dû fuir la guerre et la violence dans leur pays. », a ajouté la ministre des Finances Yuriko Backes

 

Pour Werner Hoyer, Président de la BEI, « il est important de contribuer collectivement à l'effort européen pour accueillir dignement et chaleureusement les enfants et leurs familles réfugiés d’Ukraine, ainsi que les personnes en danger et fuyant les zones de conflit. En plus de notre soutien renforcé au domaine de l’éducation mais aussi nos activités sur le terrain dans et autour des zones de conflits, nous sommes très heureux de pouvoir collaborer avec les autorités luxembourgeoises dans le cadre de cette initiative. Je me réjouis que la BEI puisse contribuer à la solidarité nationale avec les enfants réfugiés de l’Ukraine et d’autres zones de conflit, qui s’inscrit pleinement dans la solidarité et les valeurs européennes. »

de g. à dr.: Claude Meisch, ministre de l’Éducation nationale et de l’Enfance et de la Jeunesse, Yuriko Backes, ministre des Finances, Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement (BEI)

Dernière mise à jour