Questions et réponses : Mesures liées à la COVID-19 dans les écoles et structures d‘accueil

Vous trouvez sur cette page les questions/réponses les plus fréquentes sur les mesures prises dans le secteur de l’éducation.

 

Questions générales

Mon enfant présente des symptômes : que dois-je faire ?

Votre enfant doit rester à domicile s’il est malade ou s’il présente :

au moins un des symptômes majeurs suivants: fièvre; toux; difficultés respiratoires; douleur thoracique; perte de goût et/ d’odorat sans cause apparente

OU

au moins deux des symptômes mineurs suivants: douleurs musculaires; fatigue; rhinite (encombrement ou écoulement nasal); maux de gorge; maux de tête; perte d’appétit; diarrhée aqueuse.

En cas de doute, vous devez garder votre enfant à la maison et contacter votre médecin.

Mon enfant est mis en quarantaine ou en isolement : ai-je droit au congé pour raisons familiales lié à la COVID-19 ?

Si votre enfant est mis en quarantaine parce qu’il a eu des contacts étroits avec une personne infectée ou s’il est mis en isolement parce qu’il est lui-même infecté, vous avez droit au congé pour raisons familiales exceptionnel, lié à la COVID-19.

Dans les deux cas, les jours pris en congé pour raisons familiales ne sont pas décomptés des jours légaux prévus par le congé pour raisons familiales habituel.

Vous pouvez également recourir à ce congé exceptionnel si votre enfant ne fréquente pas la maison relais suite un cas positif dans sa classe. En effet, dans cette situation (scénario 1), sa classe est mise à l’écart et il est recommandé de ne pas fréquenter la structure d’accueil en dehors des heures de cours (voir question ci-dessous À l‘école, que se passe-t-il s’il y a un seul cas positif dans une classe suite à une contamination extérieure ? (scénario 1)).

Si votre enfant est mis en isolement ou en quarantaine, vous recevez une ordonnance d’isolement ou de quarantaine de l’Inspection sanitaire. Vous devez la joindre à votre demande de congé pour raisons familiales. Si vous n’avez rien reçu, veuillez écrire à l’Inspection sanitaire contact-covid@ms.etat.lu, avec le matricule de votre enfant.

Si la classe de votre enfant est mise à l’écart et que vous avez besoin de le garder en dehors des heures de cours, vous recevez un certificat de la direction de région de l’enseignement fondamental. Si vous ne l’avez pas reçu, vous pouvez prendre contact directement. Trouvez ici le contact des directions de région de l’enseignement fondamental. Vous devez joindre le certificat à votre demande de congé pour raisons familiales.

Formulaire de demande et autres informations utiles sous : http://guichet.lu/cocrf.

Où est-ce que je peux obtenir des conseils pédagogiques et renseignements utiles en lien avec la COVID-19 dans l’Éducation nationale?

Vous pouvez adresser vos questions via le formulaire de la helpline de l’Éducation nationale sur www.schouldoheem.lu.

La helpline 8002-9090 permet d’obtenir des informations générales sur les mesures dans l’Éducation nationale et des conseils pédagogiques. Elle est accessible en semaine de 9 à 12 h et de 13 à 16 h.

Vous pouvez également consulter le site du ministère de l’Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse sous www.men.lu.

En outre, vous avez la possibilité de suivre l’actualité sur www.covid19.lu.

Où est-ce que je peux trouver en ligne du matériel pédagogique et des idées d’activités pour les enfants ?

Le site www.schouldoheem.lu propose aux élèves, aux parents et aux enseignants une large sélection de matériels didactiques ainsi que l’accès gratuit à des sites à contenus pédagogiques de qualité, pour assurer ainsi la continuité des apprentissages.

L’espace kannerdoheem propose des activités et des idées ludiques et amusantes à réaliser en famille ou entre amis, pour les enfants de 1 à 4 et de 4 à 12 ans. Pour réfléchir, être créatif, penser aux autres et être en mouvement, sans oublier les amateurs du bricolage!

Sur www.aktivdoheem.lu, vous trouvez des conseils pour devenir ou à rester  physiquement actif. Les activités se déclinent en quatre catégories: parents avec enfants, adolescents, seniors et petits groupes d’enfants.

Le site www.kannerzäit.lu rassemble des idées d’activités de loisirs à faire en famille, dans la nature, à la maison, au musée, au théâtre, etc., malgré les restrictions anti-COVID.

À qui m’adresser pour avoir un conseil ou un accompagnement psychologique ?

La helpline 8002-9393 offre une aide et une écoute psychologique aux enfants, adolescents, parents et familles en situation de stress, de conflits ou de surmenage. Elle est accessible tous les jours ouvrables de 8 à 18 heures. Elle regroupe les services du CePAS et de l’ONE.

Le Centre psycho-social et d'accompagnement scolaires (CePAS) offre une écoute, un conseil et un accompagnement par téléphone aux élèves, parents et enseignants. Des consultations physiques sont possibles, uniquement sur rendez-vous.

L’Office national de l’enfance (ONE) offre un soutien au sein de la famille assuré par des prestataires privés conventionnés avec l’ONE.

Comment est supervisée la stratégie sanitaire dans le secteur de l’éducation ?

Un dispositif « COVID-19 and Education » assure la veille sanitaire et la prise de décision. Il s’organise autour d’une Cellule de coordination du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse qui assure la collecte des données dans les établissements de l’éducation et d’un Comité de pilotage amené à prendre des mesures complémentaires selon les situations. Le Comité de pilotage comprend des experts de l’Inspection sanitaire, de la Direction de la santé, de la Médecine scolaire, de la Direction générale de l’enseignement fondamental, de la Direction générale de l’enseignement secondaire ainsi que la responsable de la Cellule de coordination.

À qui m’adresser si j’ai des questions en relation avec les enfants et jeunes à besoins spécifiques ou en situation de handicap ?

Les assistants sociaux du Service de la scolarisation des élèves à besoins spécifiques (S-EBS) se tiennent à votre disposition.
Ils sont joignables au numéro 247-85180 ou par courriel: social.s-ebs@men.lu.

Où est-ce que je peux trouver des informations sur la COVID-19 ?

Veuillez consulter le site www.covid19.lu ou bien vous adresser au 247-65533.

 

Port du masque (ou de tout autre dispositif recouvrant le nez et la bouche)

Mon enfant doit-t-il porter le masque à l’école ?

Le port du masque (ou tout autre dispositif couvrant le nez et la bouche) est interdit aux enfants de moins de deux ans et déconseillé aux enfants fréquentant le cycle 1 (enfants de moins de 6 ans en général).

À partir du cycle 2 (enfants de plus de 6 ans en général), le port du masque est obligatoire dans les transports publics et scolaires, à l’intérieur du bâtiment scolaire et dans la salle de classe. Il n’est pas nécessaire durant les cours d’éducation physique.

Certains élèves à besoins spécifiques sont dispensés du port du masque.

Peut-on porter dans les structures éducatives et scolaires n’importe quel type de masque (buff, foulard, etc.) ?

Selon les recommandations de la Direction de la santé, les foulards, buffs, masques en tissu sont autorisés. Ils doivent recouvrir le nez et la bouche.

Le ministère distribue régulièrement aux écoles des masques de différents types (buffs, masques chirurgicaux, FFP2).

Mon enfant doit-t-il porter le masque dans les transports en commun?

Les enfants de plus de 6 ans et les jeunes doivent porter le masque dans les transports scolaires et dans les transports publics.

 

Testing

Mon enfant est-il testé régulièrement ?

Jusqu’aux vacances d’été le 15 juillet 2021, les écoles disposent d’autotests rapides afin que chaque élève et chaque membre du personnel puissent se tester deux fois par semaine. Veuillez consulter le site www.edutesting.lu

Votre enfant va continuer à recevoir les invitations à se faire tester dans le cadre du Large Scale Testing (test PCR).

Il peut aussi être testé si sa classe ou son école sont touchées par un ou plusieurs cas positifs (test PCR).

Les autotests ne remplacent pas les autres tests, ils les complètent.

Quand les équipes mobiles de testing interviennent-elles dans une école ?

Lorsqu’un seul cas positif apparait dans une classe, la classe est mise à l’écart et les élèves et enseignants sont invités à se faire tester. Voir plus bas « À l’école, que se passe-t-il s’il y a un seul cas positif dans une classe suite à une contamination extérieure (scénario 1) ? »

C’est dans ce cadre qu’une équipe mobile peut être amenée à se rendre dans l’école et tester les élèves de la classe de concernée, au plus tôt 6 jours après le dernier contact avec le cas positif. Cette intervention dans l’école n’est pas automatique : elle dépend des disponibilités des équipes mobiles. Vous êtes informé par le titulaire/régent de la classe.

Les équipes mobiles peuvent aussi intervenir pour tester tous les élèves des écoles les plus touchées par la COVID-19.

Même lorsque le testing est organisé à l’école, vous gardez toujours le choix de faire tester votre enfant dans un laboratoire : le titulaire/régent remet dans ce cas-là l’ordonnance de test à votre enfant.

Si vous acceptez que votre enfant soit testé à l’école, il vous est demandé de signer une attestation générale de consentement. Dans ce cas-là, l’ordonnance de test ne vous est pas remise : elle est directement transmise au Laboratoire national de santé en charge avec le ministère des équipes mobiles de testing.

 

Dispositif sanitaire de base dans les structures d'accueil

Quelles sont les mesures sanitaires dans les crèches et mini-crèches ?

Les gestes barrières pour les enfants

Le lavage des mains est le geste barrière phare. Le personnel sensibilise les enfants selon leur âge et leur montre les bons gestes.

Le port du masque, bandana (buff), ou foulard est strictement interdit avant l'âge de deux ans (risque de suffocation). Il est déconseillé chez les enfants de moins de 6 ans, qui le supportent mal. Il peut augmenter le risque d'infection car l'enfant touche régulièrement le masque et son visage de ses mains. Des consignes spéciales (comme le port de masques spéciaux) peuvent s'appliquer à des enfants hautement vulnérables, suivant une instruction de leur médecin.

Les activités se déroulent autant que possible dehors.


Les jouets qui ne peuvent être nettoyés sont écartés dans la mesure du possible.

 

Les gestes barrières pour le personnel

Les membres du personnel sont tenus de respecter dans la mesure du possible une distance d’au moins deux mètres entre eux. Il est fortement recommandé qu’ils portent le masque, de préférence transparent : il est en effet important que les enfants voient les expressions du visage. Les visières ne sont toutefois pas acceptées. Il n’est plus nécessaire de porter le masque à l’extérieur du bâtiment.  

La distanciation physique et le masque sont à respecter avec toute personne externe.

Les contacts physiques avec les bébés sont bien évidemment maintenus. Avec les enfants plus âgés, le contact physique reste possible et nécessaire (consoler l’enfant, l’aider à s’habiller etc.). L’adulte veille à se laver les mains, éventuellement le visage et celui de l’enfant après un tel contact physique.

Les locaux sont soigneusement nettoyés, aérés et ventilés.

Il est veillé à ce que les mêmes enfants soient encadrés dans un même groupe dans la mesure du possible.

Ces mesures s’appliquent à toutes les crèches et mini-crèches, commerciales comme conventionnées.

Quelles sont les mesures sanitaires dans les structures d’accueil pour enfants scolarisés ?

Les activités sont organisées en groupes fixes.

La taille maximale d’un groupe reste limitée à 30 enfants. Il est cependant recommandé qu’un maximum de 10 enfants participent à une même activité organisée à l’intérieur.

Dans le cadre des activités vacances, la taille du groupe est limitée à 50 enfants.

Les activités sportives peuvent regrouper 10 personnes sans port de masque et sans respect de la distanciation sociale. Les masques sont obligatoires dans les vestiaires.

Les activités se déroulent autant que possible dehors. Les activités de contact sont évitées.

Lors des repas, un maximum de 4 personnes peuvent s’asseoir à la même table.

Le port du masque est déconseillé chez les enfants du cycle 1. Il est obligatoire pour les enfants à partir du cycle 2 et pour les adultes, sauf à l’extérieur.

Les enfants et les jeunes sont sensibilisés aux règles d’hygiène en vigueur (lavage des mains, sa saluer sans se toucher, etc.).

Les locaux sont soigneusement nettoyés, aérés et ventilés.

Si la classe de mon enfant est mise à l'écart parce qu’un de ses camarades a été testé positif à la COVID-19, peut-il fréquenter la structure d’accueil (maison relais) ?

Lorsqu’une classe est mise à l'écart au sein du bâtiment scolaire, il est recommandé que les élèves ne fréquentent pas de structure d’accueil en dehors de heures de cours.

Si toutefois les parents sont dans l’impossibilité de garder leur enfant à domicile, la structure d’accueil est invitée à le recevoir, tout en l’isolant dans la mesure du possible.

Voir aussi ci-dessous la question « À l’école, que se passe-t-il s’il y a un seul cas positif dans une classe suite à une contamination extérieure (scénario 1) ? »

Mon enfant n’est pas encore scolarisé et fréquente une structure d’accueil. Il a eu un contact avec une personne positive dans la structure d’accueil. Que se passe-t-il?

Si votre enfant a eu un contact étroit et direct (durant 15 minutes et plus, avec moins de 2 mètres et sans masque) avec une personne testée positive à la COVID-19, il est mis en quarantaine. Il ne peut donc plus fréquenter la structure d’accueil, en attendant le résultat négatif du test. Le test s’effectue au plus tôt 6 jours après le dernier contact avec la personne positive. L’ordonnance de test vous sera transmise par la Direction de la Santé.

 

Dispositif sanitaire de base à l'enseignement fondamental et secondaire

Quelles sont les mesures sanitaires mises en place dans les écoles ?

Afin de continuer à maîtriser le risque de contamination dans les écoles, les mesures sanitaires nécessaires s'appliquent :

Dans la salle de classe :

  • port du masque obligatoire pour tous les adultes et pour les élèves à partir du cycle 2,
  • circulation limitée des élèves,
  • place fixe pour chaque élève,
  • aération et ventilation à intervalles réguliers, dans le respect de la sécurité des élèves,
  • mise à disposition de détecteurs de dioxyde de carbone (CO2) destinés à mesurer la qualité de l’air,
  • nettoyage régulier des surfaces,
  • hygiène des mains renforcée (avant le début des cours, après chaque pause, après avoir été aux toilettes, avant et après chaque repas)
  • hygiène sociale : tousser et éternuer dans son coude, éviter de se toucher (se saluer sans se serrer la main, etc., ...).
 

Dans l’enceinte scolaire :

  • port du masque obligatoire pour tous les adultes et pour les élèves à partir du cycle 2 à l’intérieur du bâtiment (sauf pour le sport),
  • pas de masque obligatoire à l’extérieur du bâtiment,
  • pauses de récréation décalées,
  • nettoyage régulier des locaux sanitaires,
  • réduction des contacts en dehors de la classe,
  • réunions professionnelles jusqu’à 50 personnes autorisées en présentiel, avec masque,
  • réunions professionnelles de plus de 50 personnes par visio-conférence, rendez-vous individuels pour les rencontres avec les parents d’élèves,
  • organisation de la circulation.

Retour à l’école après une quarantaine :

Pour pouvoir revenir en classe après une quarantaine, l’élève ou l’enseignant doit fournir un résultat de test négatif, réalisé à partir du 6e jour après le dernier contact avec la personne infectée. En cas de refus de se soumettre à un test, la quarantaine est prolongée de 7 jours supplémentaires.

 

Est-ce que les cours d’éducation physique et de natation ont lieu ?

Les cours d’éducation physique et de natation ont lieu avec des mesures de protection :

  • activités extérieures privilégiées,
  • sports individuels privilégiés,
  • port obligatoire du masque à partir du cycle 2 sur le chemin, dans les vestiaires et jusqu’au début des activités,
  • lavage des mains avant le début et à la fin des cours.

Le port du masque n’est pas nécessaire pendant les efforts physiques.

Les restaurants scolaires sont-ils ouverts ?

Les restaurants scolaires fonctionnent avec des mesures de protection :

  • port du masque sur le chemin, jusqu’au moment de s’asseoir à table,
  • 4 personnes maximum par table,
  • lavage des mains avant et après le repas,
  • buffets en libre-service interdits,
  • à l’enseignement secondaire, maintien en parallèle des “Frupstuten” (sac-repas chaud): les élèves peuvent alors prendre leur Frupstut ou une autre collation dans des salles de classe désignées à cet effet, mais sans dépasser 10 personnes par salle.
Les activités périscolaires et les stages peuvent-ils avoir lieu ?

Les sorties pédagogiques et les excursions scolaires sont à nouveau autorisées également à l’étranger et avec une ou plusieurs nuitées. Le concept sanitaire du prestataire s’applique.

Pour les excursions avec nuitées, il est recommandé que les élèves effectuent un autotest rapide avant le départ et ensuite tous les deux jours pendant le déplacement.

Les activités de plein air sont privilégiées.

Les stages des élèves de l’enseignement secondaire classique et général ne peuvent avoir lieu qu’avec l’accord de l’entreprise concernée.

Les fêtes scolaires de fin d’année sont autorisées dans le respect des consignes sanitaires de la loi « COVID ».

Pourquoi l'année scolaire est-elle organisée en semestres dans l'enseignement secondaire ?

Afin de permettre une organisation des épreuves certificatives dans les meilleures conditions possibles, l’année scolaire pour toutes les classes de l’enseignement secondaire est désormais divisée en deux semestres :

·        du 15 septembre 2020 au 12 février 2021,

·        du 22 février 2021 au 15 juillet 2021.

Pour chaque semestre, le nombre de devoirs en classe est au minimum identique à celui prévu initialement pour un trimestre.

Pour permettre aux élèves des classes terminales de se préparer au mieux aux examens de fins d’études, les classes terminales continuent à fonctionner en présentiel.

Que se passe-t-il avec les enseignants et les élèves vulnérables ?

Votre médecin doit fournir un certificat indiquant que votre enfant est vulnérable.

Les enseignants mettent à disposition le matériel nécessaire pour les apprentissages à distance. Le site www.schouldoheem.lupropose également du matériel didactique en libre accès.

Les enseignants reçoivent de leur médecin un certificat de vulnérabilité, validé par le médecin du travail. Ils enseignent selon des modalités convenues avec leur directeur ou le directeur de région.

 

Dispositif sanitaire de base dans l'enseignement musical communal

Les cours de musique dans les communes ont-ils lieu ?

Tous les cours, individuels comme collectifs, y compris les cours de danse, peuvent avoir lieu en présentiel avec l’application de mesures sanitaires strictes.

Celles-ci sont détaillées dans la communication faite aux établissements d’enseignement musical communal.

 

 

Dispositif sanitaire de base pour les activités extrascolaires

Les activités extrascolaires (sport, scout, maisons de jeunes, etc.) peuvent-elles avoir lieu ?

Il est fortement recommandé que les activités extrascolaires se déroulent uniquement en plein air.

Les activités à l’intérieur avec masque à partir de 6 ans restent cependant possibles quand elles visent un encadrement et un soutien des jeunes qui ont des difficultés à vivre la crise actuelle. Le nombre de jeunes à l'intérieur est à limiter à un strict minimum (Voir les consignes du secteur de la jeunesse).

Les activités extrascolaires avec nuitées sont autorisées.

 

Dispositif sanitaire de base dans la formation des adultes

Est-ce que je peux continuer à fréquenter mon cours de formation des adultes ?

Les cours en formations d’adultes continuent à être organisés dans le plus strict respect des gestes barrière soit en présentiel, soit à distance, soit en mode hybride (blended learning). (situation au 12.02.2021)

Les participants sont informés par le prestataire du cours s’il procède à des modifications éventuelles de l’organisation des cours.

 

Quelles mesures sanitaires sont à respecter dans le cadre de la formation des adultes ?

Le document « nous protéger - vous protéger - me protéger » décrit les mesures sanitaires appliquées à la formation des adultes.

Comment obtenir des informations et des conseils concernant la formation des adultes ?

Vous pouvez prendre contact avec le Service de la formation des adultes par le téléphone au 8002 – 4488 ou par courriel sfa@men.lu .

En cas de besoin un rendez-vous sur le site Kirchberg peut être fixé avec un conseiller en formation d’adulte.

Les visites sans rendez-vous sont à éviter.

 

Dispositif sanitaire lors de l’apparition de cas positifs dans les structures éducatives et scolaires

Que se passe-t-il quand il y a un cas positif dans une crèche ou mini-crèche ?

L’enfant ou l’adulte positif est isolé à la maison. Le groupe de l’enfant positif est mis en quarantaine.

Est-ce que les structures d’accueil pour enfants scolarisés ferment en cas de contamination ?

Il peut être décidé de fermer une structure d’accueil pour enfants scolarisés (maison relais, foyer scolaire) en cas de :

  • chaine d’infections dans la structure elle-même,
  • chaine d’infection dans l’école,
  • augmentation importante des cas positifs dans la population scolaire au niveau national.
À l‘école, que se passe-t-il s’il y a un seul cas positif dans une classe suite à une contamination extérieure ? (scénario 1)

La personne positive est isolée à la maison.

La classe concernée est mise à l’écart des autres classes. Elle n’est en principe pas mise en quarantaine.

Les élèves sont dispensés des cours d’éducation physique ou de natation. La classe ne se rend pas dans la cour de récréation tant que d’autres classes s’y trouvent.

Il est recommandé par le directeur de la Santé que les élèves de l’enseignement fondamental ne fréquentent pas la structure d'accueil et déjeunent à la maison. Au lycée, les élèves concernés mangent dans leur salle de classe (possibilité de commander des Frupstuten).

Les élèves qui n’ont pas d’autre possibilité pour se rendre à l’école peuvent continuer à utiliser le transport scolaire, en respectant l’obligation du port du masque.

Il est recommandé par le directeur de la Santé que les élèves et les enseignants concernés réduisent leurs contacts sociaux en dehors de l’école le temps de la mise à l’écart.

Les personnes qui ont été en contact dans l’école avec la personne positive sont identifiées (contact tracing) et se font tester à l’école par une équipe mobile de testing au plus tôt 6 jours après le dernier contact avec le cas positif.

La mise à l’écart prend fin d’office le huitième jour après le dernier contact avec la personne positive.

Vous avez droit au congé pour raisons familiales exceptionnel, lié à la COVID-19, pour garder votre enfant en dehors des heures de cours.

Un apprenti dont la classe est mise à l’écart en raison d’un cas positif isolé peut-il se rendre dans l’entreprise formatrice?

Lorsqu’un cas positif isolé se présente dans la classe, le lycée en informe l’entreprise formatrice.

Si l’entreprise ne peut garantir à l’apprenti le port continu du masque et la restriction de ses contacts sociaux, il est recommandé à l’entreprise de dispenser l’élève de sa présence durant la durée de la mise à l’écart de la classe.

Que se passe-t-il s’il y a plusieurs cas positifs dans une classe ? (scénarios 2 et 3)

Les personnes positives sont isolées à la maison.

La classe est mise en quarantaine jusqu’à l’obtention du résultat négatif du test.

Vous recevez une ordonnance avec la date recommandée pour faire tester votre enfant en laboratoire.

Les enseignants qui ont respecté les gestes barrières ne sont pas mis en quarantaine.

Que se passe-t-il s’il y a une chaine d’infection dans l’école de mon enfant ? (scénario 4)

S’il y a eu contamination de plusieurs personnes au sein de l’école, des mesures de protection supplémentaires peuvent être mises en place sur proposition du Comité de pilotage “COVID-19 and Education” (experts du ministère de la Santé et du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse). Il peut s’agir de :

  • mise en quarantaine immédiate des classes à partir du premier cas positif,
  • mise en quarantaine préventive de cycles ou d’années d’études,
  • fermeture de l’école,
  • non-fréquentation des activités extrascolaires
  • testing préventif de toute la communauté scolaire,
  • à l’enseignement secondaire : enseignement en alternance pour toutes les classes, à l’exception des classes de 7e et 1ère.
  • dans les maisons relais : groupes classes fixes (les élèves de la même classe ne se mélangent pas avec des élèves d’autres classes dans la maison relais).
Que se passe-t-il s’il y a une augmentation importante des cas positifs parmi les élèves au niveau national ?

Le Gouvernement peut décider des mesures suivantes :

1) À l’enseignement fondamental :

  • Limitation des cours en présentiel le matin et cours à distance l’après-midi
  • Organisation d’un accueil avant et après les cours jusqu’à 13h00 (sans repas). Les écoles restent ouvertes l’après-midi pour des activités de soutien des élèves à risque de décrochage scolaire.
  • Ouverture de structures de dépannage pour les « frontliners »
  • Fermeture des maisons relais et foyers scolaires

2) À l’enseignement secondaire :

  • Modèle en alternance avec semaines A et B pour toutes les classes à l’exception des classes de 7e et de 1re.
  • Limitation des cours en présentiel le matin et cours à distance l’après-midi (y compris pour les 7e et 1re). Les lycées restent ouverts l’après-midi pour des activités de soutien des élèves à risque de décrochage scolaire.
  • Fermeture des cantines scolaires

3) Suspension des activités extrascolaires en présentiel

4) Fermeture des activités sportives extrascolaires

5) Enseignement à distance au niveau national les semaines précédant ou suivant des vacances scolaires si la situation l’exige.

Que se passe-t-il s’il y a un cas positif dans un cours de la formation des adultes ?

Si vous fréquentez un cours de la formation des adultes et que vous avez été testé positif, vous devez en informer le prestataire de la formation.

Aux prestataires de la formation des adultes :

Si un apprenant ou un enseignant de vos cours en présentiel vous informe qu’il a été testé positif à la COVID-19, vous devez envoyer un courriel à covid19@men.lu. Dans ce courriel, vous indiquez le nom, le cours concerné et le dernier jour de contact de la personne testée positive avec d’autres personnes du cours.

Les apprenants du cours sont informés par la direction de la Santé s’ils sont mis en quarantaine et reçoivent une ordonnance de test.

Si un élève de 1re de l’enseignement secondaire est isolé après avoir été testé positif, peut-il participer aux examens de fin d’études ?

Si l’élève est absent une journée au plus, il passe les épreuves concernées lors de la journée de repêchage. La journée de repêchage a lieu cette année le 3 juin 2021.

Si l’absence est de plus d’une journée, l’élève passera les épreuves à la session d’automne, mi-septembre.

Si un élève de 1re de l’enseignement secondaire est en quarantaine suite à un contact avec une personne positive, peut-il participer aux examens de fin d’études ?

L’élève doit informer le directeur de son lycée dès qu’il sait qu’il est mis en quarantaine. Le directeur lui transmet ensuite une autorisation de sortie temporaire de la quarantaine, valable uniquement pour se rendre aux examens.

Les élèves concernés passent leurs examens dans une salle séparée des autres candidats.

Les élèves et les surveillants reçoivent un masque FFP2.

Les élèves ne doivent pas prendre les transports publics ni entrer en contact avec les autres candidats.

Dernière mise à jour