Des formations professionnelles nouvelles et renouvelées à la rentrée 2021 (FR/DE)

 

Für die deutsche Version dieser Seite klicken Sie hier.

 

e-commerce : une toute nouvelle offre

Le commerce connaît des besoins grandissants en personnel qualifié et spécialisé dans le secteur du commerce électronique. La nouvelle formation du technicien e-commerce entend répondre à cette demande.

La formation dure deux ans. Elle est accessible après la réussite des deux premières années (4T et 3T) de la formation du technicien en division administrative et commerciale.

Elle s’adresse à des jeunes très intéressés par les technologies de l’information et de la communication (TIC), aimant le contact avec les clients et motivés à accompagner le processus de digitalisation de l’entreprise. Le technicien en e-commerce est amené à mettre en œuvre la stratégie et l’animation de vente, à organiser la disponibilité, la logistique et la distribution des produits et services vendus en ligne. Il assiste, conseille et sensibilise l’entreprise à l’importance des TIC.

Les matières principales durant les deux années de formation sont :

En 2T

En 1T

- Marketing et communication en e-commerce
- Création de plateformes en ligne
- Économie générale et actualité économique
- Analyse financière
- Maîtrise de logiciels de bureautique
- Mathématiques 

- Gestion de projets e-commerce
- Marketing et communication en e-commerce
- Outils spécifiques au marketing en ligne
- Logistique en e-commerce
- Analyse financière
- Droit dans l'e-commerce

 

La formation est à plein temps et chaque année, les élèves réalisent un stage de six semaines en entreprise. Elle est offerte au Lycée Technique de Lallange et au Lycée Technique de Bonnevoie.

La langue d’enseignement est le français.

Les débouchés sont nombreux et variés :

  • préparateur de commandes électroniques,
  • chargé de clientèle commerce électronique,
  • approvisionneur commerce électronique,
  • employé commercial spécialisé,
  • chargé de commerce électronique,
  • vendeur spécialisé en commerce électronique,
  • etc.

Sous réserve de réussite des modules préparatoires, les jeunes diplômés pourront poursuivre des études supérieures dans la spécialité, en BTS commerce et marketing par exemple.

Pour en savoir plus

Mécatronique agri-génie civil : les grosses machines motorisées

Les machines et outils de travail motorisés deviennent de plus en plus complexes et performantes. Une nouvelle formation spécialisée sur ce genre d’engins a donc été créée : le technicien en mécatronique agri-génie civil.

La formation dure deux ans. Elle est accessible après la réussite du DAP en mécatronique agri-génie civil ou d’un autre DAP du même domaine :

  • Mécatronicien d’autos et de motos
  • Mécatronicien de véhicules utilitaires
  • Mécatronicien
  • Mécanicien industriel et de maintenance
  • Mécatronicien de machines et de matériels agricoles et viticoles
  • Mécanicien d'usinage / industriel et de maintenance

Elle s’adresse à des jeunes attirés par les grosses machines et leurs nombreuses fonctionnalités high tech et désireux de travailler dans l’agriculture ou sur des chantiers de construction, et faisant preuve de capacités pour prendre ultérieurement des responsabilités dans le service clientèle ou l’organisation de l’entreprise.

Les matières principales durant les deux années de formation sont :

  • le diagnostic des moteurs, des systèmes hydrauliques, électriques et électroniques,
  • le fonctionnement des installations de freinage à air comprimé,
  • l’installation d’équipements auxiliaires sur les machines agricoles et les engins de travaux (GPS, systèmes de confort, etc.).

La formation est concomitante : elle se déroule trois jours par semaine en 2T puis deux jours par semaine en 1T au Lycée Technique Agricole, le reste du temps dans l’entreprise formatrice.

La langue d’enseignement est l’allemand.

Le profil de mécatronicien agri-génie civil est très recherché. De nombreuses opportunités d’embauche existent dans la maintenance des véhicules, des machines et des systèmes utilisés dans l'agriculture, la sylviculture et sur les chantiers de construction.

Sous réserve de réussite des modules préparatoires, les jeunes diplômés pourront poursuivre des études supérieures dans le domaine.

Pour en savoir plus :

Ouvrier agricole : encore plus de pratique

Pour offrir des qualifications encore plus pratiques, la formation d’agriculteur peut se faire également au niveau CCP à partir de la rentrée 2021.

Elle s’adresse à des jeunes aimant la nature et les animaux, appréciant travailler en extérieur et en équipe, en bonne forme physique et désireux de se sentir utile dans un secteur essentiel à la société.

La formation est concomitante : elle se déroule en partie au Lycée Technique Agricole et dans une exploitation.

Durant les trois années d’études, les élèves s’initient aux travaux pratiques sur les terres agricoles et dans les ateliers du lycée. Ils apprennent à prendre soin des vaches, des chevaux, à participer aux travaux de production des végétaux, à s’occuper des machines, à traiter avec les clients, etc. Ils peuvent choisir des modules pour approfondir leurs intérêts personnels (observer le développement des plantes, protéger les grandes cultures, utiliser les machines pour l'entretien des prairies, travailler avec des animaux d'élevage, etc.).

La langue d’enseignement est l’allemand.

L’ouvrier agricole assiste le chef d’exploitation. Il peut travailler dans des fermes laitières, des élevages de bovins à viande, des pensions pour chevaux, etc. mais aussi dans les entreprises de fournitures agricoles, auprès de groupes d'intérêts agricoles, des communes ou de l’État.

Selon ses résultats et son projet professionnel, il est possible de continuer en deuxième année du DAP agriculteur pour devenir chef d'exploitation.

Pour en savoir plus

Mécatronicien : désormais aussi en français

À partir de septembre 2021, le Lycée Guillaume Kroll propose la formation de mécatronicien aux niveaux DAP et DT également en français, en complément de l’allemand.

La formation DAP s’étend sur trois années, après la 5G.

La formation du DT s’étend sur deux années. Les élèves peuvent y accéder après avoir réussi une des formations suivantes :

  • DAP mécatronique, électronique en énergie ou mécanique industrielle ;
  • 3T smart technologies ou 3T mécanique générale ;
  • 3GIG section ingénierie.

Les deux voies s’adressent à des jeunes intéressés par la mécanique, l’électronique et l’informatique, techniquement doués et aimant travailler avec précision. La mission première du mécatronicien consiste à installer des systèmes complexes de machines faisant appel à la fois à la mécanique, à l’électronique et à l’informatique.

Les matières principales durant la formation sont :

  • la mécanique,
  • la pneumatique,
  • l’électronique,
  • l’électrique,
  • l’informatique,
  • les techniques d’automatisation.

La formation inclut des cours théoriques, des cours pratiques en laboratoire et des cours pratiques en atelier, ainsi qu’un important volet de travail d’équipe. Elle est concomitante, en partie au lycée, en partie dans l’entreprise formatrice.

Les possibilités d’embauche sont importantes dans les secteurs des équipements énergétiques, l’industrie, le transport public (chemin de fer, tram), l’aéronautique, l’automobile, etc.

Sous réserve de réussite des modules préparatoires, les techniciens pourront poursuivre des études supérieures dans leur spécialité.

Pour en savoir plus

Smart buildings and Energies : une appellation plus actuelle

La formation du technicien Smart Buildings & Energies prend le relais de la formation en équipement énergétique et technique des bâtiments offerte au Luxembourg uniquement par le Atert-Lycée Redange.

La formation dure quatre ans. Elle est accessible après une 5G réussie, avec un bon niveau en mathématiques.

Elle s’adresse à des jeunes passionnés par les techniques innovantes, aimant travailler de leurs mains, réfléchir avec logique et motivés à lutter à leur niveau contre le changement climatique.

Les matières principales durant les quatre années d’études sont :

  • les techniques des installations électriques, de chauffage, de climatisation et de ventilation,
  • la domotique,
  • les énergies renouvelables,
  • le conseil énergétique.

Le Atert-Lycée Redange est doté d’installations à la pointe de la technologie, permettant de s’entrainer très concrètement dans ses laboratoires et ateliers.

La formation se déroule à plein temps au lycée, avec trois stages en entreprise, chacun d’une durée d’un mois.

La langue d’enseignement est l’allemand.

Le marché du travail est très demandeur de cette formation et les opportunités d’embauche sont nombreuses le secteur du bâtiment, l’industrie de régulation et d’automatisation, le domaine des énergies renouvelables, etc.

Sous réserve de réussite des modules préparatoires, les jeunes diplômés pourront poursuivre des études supérieures dans le domaine, par exemple avec le BTS Bâtiments et infrastructures au Lycée Josy Barthel Mamer.

Pour en savoir plus:

 

Dernière mise à jour