Nouvelles formations de l'enseignement secondaire et de la formation professionnelle à la rentrée 2022

Dans le cadre de sa politique active de diversification de l’offre scolaire, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse s’efforce d’adapter constamment les formations proposées aux besoins des élèves, aux évolutions de la société et aux demandes du marché de l’emploi. Grâce à ce dynamisme, la richesse du paysage scolaire public donne aujourd’hui de meilleures chances de réussite à tous les élèves, peu importe de quels horizons culturels, sociaux ou linguistiques ils viennent.

Plus de 180 formations différentes sont proposées au niveau de l’enseignement secondaire classique, général et international, de la formation professionnelle et du brevet de technicien supérieur (BTS). Il n’est plus question d’imposer un seul modèle pour tous, mais de permettre à chaque élève d’accéder à des formations et à des qualifications de qualité, en fonction de son profil. Les écoles doivent être aussi diversifiées que les talents et les aspirations de leurs élèves.

Face aux mutations rapides du monde du travail, le nombre de secteurs et d’emplois qui requièrent des qualifications professionnelles de haut niveau augmente constamment. Grâce à la force d’innovation des lycées, l’éducation nationale répond à ce défi.

La diversification du système scolaire et la modernisation des offres de la formation professionnelle se poursuit à la rentrée 2022-2023 avec :

  • un DAP Éducation;
  • un DAP Électro-Technologies ;
  • un DT Tourisme et Communication;
  • un DT Pépiniériste-Paysagiste;
  • une section N Entrepreneuriat, finance et marketing au secondaire classique ;
  • une section A luxembourgeois.

 

DAP Éducation

Pour qui ?

Pour les élèves qui ont réussi une classe de 5e secondaire générale avec des résultats donnant accès à un DAP.

Pour quoi faire ?

Les diplômés disposeront des compétences pédagogiques nécessaires pour travailler dans la plupart des secteurs offrant un encadrement d’enfants ou de jeunes, tels les crèches, les maisons relais et les foyers scolaires.

Comment ?

La formation dure trois ans à plein temps au lycée, avec cinq stages de six semaines pour découvrir le travail avec les enfants. Un accent particulier est mis sur l’acquisition des compétences transversales et soft skill indispensables à la prise en charge des enfants et des jeunes.

La formation est offerte en régime germanophone et, à partir de 2023-2024, en régime francophone avec l’exigence pour les candidats de maîtriser le luxembourgeois. Dans l’environnement multilingue du pays, les nouveaux diplômés contribueront à l’initiation des jeunes enfants aux différentes langues.

Où ?

À partir de la rentrée 2022-2023, entre autres

  • à Luxembourg: au Lycée technique de Bonnevoie, à l’École nationale pour adultes et à l’École privée Fieldgen ;
  • à Differdange et Lamadelaine : Lycée Mathias Adam.
  • à Dudelange : au Lycée Nic.Biever ;
  • à Esch-sur-Alzette: au Lycée Guillaume Kroll et à l’École privée Marie-Consolatrice ;
  • à Mersch: Lycée technique pour professions éducatives et sociales (LTPES) ;
  • à Grevenmacher: au Maacher Lycée ;
  • à Ettelbruck: à l’École privée Sainte-Anne ;
  • à Diekirch: Nordstad-Lycée ;
  • à Wiltz:  au Lycée du Nord.

DAP Electro-Technologies

Pour qui ?

Pour les élèves qui ont réussi une classe de :

  • 5 G réussie globalement de base ;
  • 5 AD réussie niveau fort en mathématiques ;
  • 5 P réussie avec 45 modules réussis dont huit en mathématiques;

Pour quoi faire ?

Les perspectives d’emploi sont multiples : entreprises du secteur énergétique (production et distribution de l’énergie électrique) ; entreprises du secteur des communications ; entreprises actives dans les installations électriques industrielles ; entreprises actives dans le secteur de l’automatisation ; entreprises du secteur des énergies renouvelables et de l’électromobilité.

Les diplômés auront accès au brevet de maîtrise et pourront poursuivre leur formation grâce à une passerelle vers un diplôme de technicien dans le même secteur (technicien Smart Technologies ou technicien en Mécatronique). Des modules optionnels de préparation sont prévus à cet effet.

Comment ?

La formation dure trois ans et peut se faire sous la forme de :

  • formation plein temps : deux stages de six semaines en entreprise
  • formation concomitante : trois jours par semaine au lycée et deux jours par semaine en entreprise

L'enseignement professionnel comporte les modules suivants : atelier mécanique, atelier technologie, électrotechnique, informatique appliquée, mathématiques, informatique, sciences naturelles, technique, projets automatisation, digital,  électrotechnique, techniques digitales, de communication, d’entraînement.  

Où ?  

  • à Luxembourg : au Lycée des Arts et Métiers ; au Lycée Technique de Bonnevoie ; au Lycée Privé Emile Metz ;
  • à Esch-sur-Alzette : au Lycée Guillaume Kroll ;
  • à Ettelbruck :  au Lycée Technique d‘Ettelbrück ;
  • à Grevenmacher : au Maacher Lycée ;
  • à  Wiltz : au Lycée du Nord.  

Dépliant à l’attention des élèves

DT Horticole en paysagisme

Pour qui ?

Pour les élèves qui ont réussi un DAP pépiniériste-paysagiste ou un autre DAP, de préférence dans le secteur « vert ».

Pour quoi faire ?

Les diplômés pourront concevoir les espaces verts de demain, planifier des jardins et des plantations à l’aide d’outils digitaux et accéder à des postes à responsabilité (chef d’équipe ou de projet).

Comment ?

La formation est organisée en régime concomitant : deux à trois jours par semaine au lycée et le reste de la semaine en organisme de formation (avec contrat d'apprentissage)

Où ?

À partir de la rentrée 2022-2023, au Lycée technique agricole à Gilsdorf.

 

Dépliant à l’attention des élèves

DT Tourisme et Communication 

Pour qui ?

Pour les élèves qui ont réussi une classe de 5e générale au niveau globalement avancé ou, pour deux des trois langues requises (allemand, français ou anglais), avoir atteint au cours avancé le niveau suffisant, ou avoir atteint au cours de base le niveau fort.  

Pour quoi faire ?

Les diplômés seront spécialisés dans le service et le conseil client et pourront entrer dans la vie active auprès d’opérateurs privés (compagnies aériennes, agences de voyages, tour-opérateurs) nationaux et internationaux ou publics (État, régions, communes ou autres organismes) au Luxembourg ou à l’étranger. Ils pourront aussi poursuivre des études techniques supérieures (via les modules préparatoires) ou accéder à l’enseignement secondaire général en gestion.

Comment ?

Au centre de la formation se trouve la maîtrise des outils numériques et des techniques de communication. Les élèves apprennent à promouvoir une destination touristique qu’elle soit locale, régionale, nationale ou internationale et à communiquer en différentes langues. Une solide culture générale, ainsi que des connaissances administratives, juridiques et comptables complètent le profil.

La formation est organisée en régime à plein temps avec l’équivalent de 28 semaines par an au lycée et 10 semaines par an de stage en entreprise, dont un stage obligatoire dans un pays anglophone en troisième ou quatrième année de formation.

Où ?

À l’École d’Hôtellerie et de Tourisme du Luxembourg à Diekirch.

 

Dépliant à l’attention des élèves

Section N Entrepreneuriat, finance et marketing de l’enseignement secondaire classique  

Pour qui ?

Pour les élèves qui ont réussi une classe de 4e classique et qui s'intéressent au secteur de la finance.

Pour quoi faire ?

Le secteur financier est un des piliers de l’économie luxembourgeoise qui offre de nombreux débouchés professionnels et opportunités de spécialisation. Les élèves de la nouvelle section profiteront de la proximité des acteurs et des institutions de la place financière.

Les diplômés pourront poursuivre des études universitaires ou entamer différents brevets de technicien supérieur (BTS, bac +2).

Comment ?

Les activités entrepreneuriales, approfondies de la classe de 3e à la classe de 1re, ainsi que l’informatique seront au centre de l’apprentissage. L’enseignement d’une culture générale sera assuré, avec un rôle important réservé aux langues et aux mathématiques.

Où ?

À l’École de Commerce et de Gestion - School of Business and Management (ECG); www.ecg.lu.   

 

Dépliant à l’attention des élèves

 

Section A – luxembourgeois de l'enseignement secondaire classique

Pour qui ?

Pour les élèves qui ont réussi une classe de 4e classique, qui choisissent la section A et qui s'intéressent à la langue et à la culture luxembourgeoise.

Pour quoi faire ?

La langue luxembourgeoise connaît un grand essor et la demande pour apprendre le luxembourgeois est en augmentation constante depuis plusieurs années.   

Les diplômés pourront poursuivre des études supérieures. Ils pourront aussi, moyennant une courte formation supplémentaire, décrocher le Zertifikat Lëtzebuerger Sprooch a Kultur (ZLSK) et devenir formateur en langue luxembourgeoise.

Comment ?

Les élèves pourront choisir le luxembourgeois comme quatrième langue vivante, au même titre que l’italien ou l’espagnol. Le programme couvrira de nombreux aspects de la langue et du pays, en s’intéressant aussi bien à la littérature qu’à la linguistique et à l’orthographe. Le cours comptera trois heures hebdomadaires en 3e et cinq heures hebdomadaires en 2e et en 1re.

Où ?

Au Lycée Michel-Rodange, sous forme de projet-pilote.  

 

Dernière mise à jour